Jamais deux sans trois

Ici, je lançais un vibrant appel à l’aide pour trouver un autre Winnie comme celui que ma fille a adopté. Adopté comme dans « dormir sans cet objet n’est plus une option »… J’ai paniqué. Et si on le perdait ? Et si elle finissait par passer à travers, à force de le suçoter/mâchouiller/triturer ? Ok, ok, je t’entends hurler « First world problem » tellement fort que tu en perds la feuille de laitue qui recouvrait ton sein droit de manifestante PETA. Quand même, je t’annonce que deux mamans ont entendu mon appel et ont été sensibles à ma cause. Vive Cynthia de Saint-Jean-sur-Richelieu ! Vive Dominique de Terrebonne ! Et vive 2014 et la magie des réseaux sociaux qui permet de se faire aider par des humains qu’on ne connaissait pas la veille. En plus, je me suis peut-être fait deux nouvelles lectrices, parce que je leur ai envoyé mon dernier roman pour les remercier. 🙂

Et quand j’ai passé de Winnie 1 à Winnie 2 pour les user égal, Mademoiselle C. n’y a vu que du feu ! *rire machiavélique*

Ça fait que le p’tit bonheur du quotidien, ça ressemble à ça :

photo-3

2 réflexions sur “Jamais deux sans trois

  1. Pingback: Retour au boulot et entrée en garderie : conciliation ou aliénation ? | Perles de sagesse et régurgit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s